Tout savoir sur la technologie nfc

Omniprésente dans notre quotidien depuis déjà des années, la technologie NFC est bien souvent résumée au sans contact. Bien qu'elle soit quasiment invisible, elle nous sert dans les gestes les plus courants. Parmi ses utilisations fréquentes, on trouve la carte de paiement, le pass Navigo ou encore le Vigik pour l'ouverture et la fermeture des portes... Et ce n'est qu'un début ! La grande discrétion de cette technologie sans contact pousse à s'interroger sur son fonctionnement. Voici quelques précisions qui vous aideront à comprendre l'importance de la technologie NFC aujourd'hui, et à imaginer, avec un raccordement Internet, ce qu'elle pourrait être demain.

technologie NFC, sans contact, communication sans fil, smartphone, puce, carte bancaire

La technologie NFC, c'est quoi ?

Les initiales NFC signifient Near Field Communication, traduisible en français par l'expression communication en champ proche. Outil de télécommunication sans fil, elle permet en effet de transmettre des données légères, mais sensibles (fichiers, données bancaires, photos, entre autres) entre deux périphériques positionnés à proximité l'un de l'autre. Si ses possibilités de communication sont plurielles, un rapide historique permet de mieux comprendre la révolution NFC.

Définition

La technologie NFC utilise des ondes de courte longueur, entre 3 et 10 cm maximum, pour transmettre des données d'un terminal mobile pucé à un lecteur ou bien entre deux terminaux. Il existe trois modes fondamentaux d'utilisation de la technologie NFC : un mode émulation (carte à puce sans contact), un mode lecteur (le terminal lit les informations d'un produit pucé), un mode pair-à-pair associant les deux premiers modes (émulation et lecteur). Ces facultés rendent possibles des actions variées (paiement, validation, ouverture, lecture, etc.) grâce au passage d'un périphérique très près d'un autre. Cette proximité suppose une démarche volontaire de la part de l'utilisateur. Cette technologie sans contact se distingue du Bluetooth et du Wi-Fi de par son débit, mais surtout de par la possibilité de mettre en relation le lecteur avec une multitude de terminaux de manière simultanée (par exemple faire passer plusieurs terminaux très rapidement à un même composteur).

Rapide historique

Initiée par Sony et Philips dans les années 1980, c'est en 1994 que la première technologie NFC est mise en service dans les transports en commun de Séoul. Durant cette décennie, les microprocesseurs se développent et, en 2004, la première puce est intégrée dans un téléphone portable japonais afin de s'en servir comme moyen de paiement. L'Asie fut largement en avance sur l'Europe et c'est en 2012 que la technologie sans contact s'étend réellement à travers le monde. En 2016, plus de 31 millions de Français disposent d'une carte de paiement sans contact, ce qui met en évidence la rapidité et l'ampleur du développement de cette technologie discrètement révolutionnaire.

technologie NFC, sans contact, communication sans fil, smartphone, puce, carte bancaire

La technologie NFC au quotidien

Cette technologie de communication sans fil se démocratise progressivement et occupe déjà des fonctions importantes dans le quotidien d'un grand nombre d'utilisateurs. Il est désormais possible, entre autres exemples, de régler ses achats par carte bancaire et de valider ses titres de transport grâce à ce système.

Payer sans contact

Alors que le nombre de Français dotés de cartes bancaires sans contact en 2016 était déjà significatif, ce chiffre a encore augmenté ces dernières années. Le dispositif séduit par le gain de temps qu'il apporte à la caisse, et dans la mesure où il évite aux plus distraits l'embarras de l'oubli du code secret. Par mesure de sécurité, ce système de paiement est plafonné par un montant maximal dans certaines banques, ou bien par un nombre restreint d'utilisations par jour. De plus, pour que le service fonctionne, les commerçants doivent être équipés d'un lecteur adapté, ce qui n'est pas encore toujours le cas en France.

Se déplacer

Les titres de transports en commun (tels que le pass Navigo) des villes équipées en NFC permettent à la fois de payer le trajet et de valider le ticket virtuel lors du passage sur le composteur. Côté automobile, les fabricants ont pensé à remplacer les clés de voiture par la technologie NFC, grâce à un badge ou encore directement via le smartphone du propriétaire. Ainsi, l'ouverture du véhicule se fait automatiquement à l'approche du conducteur, de même que la fermeture quand il s'éloigne. Enfin, les pass Vigik sécurisent et restreignent l'accès à des pièces précises ou même à des immeubles d'habitation.

La technologie NFC de demain

Les services de télécommunications réfléchissent d'ores et déjà à l'utilisation de la technologie NFC de demain. Avec le déploiement du paiement, des titres de transport, et du partage des informations via la technologie sans contact, des supports comme l'argent en espèce pourraient à terme totalement disparaître, tout comme les tickets de métro ou les clés de véhicules. Si les gestes des utilisateurs ne vont guère changer, les objets qu'ils tiennent encore dans la main pourraient, quant à eux, ne plus exister dans un avenir proche.

Multiplication des usages

L'idée de faire disparaître les titres de transport à bande magnétique pour les remplacer par des cartes rechargeables est déjà lancée depuis quelque temps et devrait rapidement aboutir. Les cartes de visite dotées de technologies NFC devraient elles aussi se multiplier. Les étiquettes code-barres traditionnelles pourraient quant à elles être remplacées par des puces NFC contenant les renseignements utiles aux consommateurs et aux commerçants.

Vers un périphérique unique : le smartphone

La technologie NFC reste balbutiante sur les smartphones, car Apple n'a que tardivement introduit les puces NFC dans ses iPhones. Grâce à l'avancée des recherches, le téléphone mobile de demain pourrait bien remplacer la carte bancaire, les titres de transport, les cartes de fidélité et bien davantage. L'atout majeur de cet appareil est que l'utilisateur le garde en permanence sur lui. Il devient en conséquence le support privilégié pour l'ensemble de nos besoins. Pierre Métivier (auteur du livre Le Mobile NFC : Télécommande de notre quotidien) explique d'ailleurs que les téléphones, même éteints, pourraient continuer à servir de périphérique en mode émulation, n'empêchant pas les utilisations les plus sensibles en l'absence de batterie.

Une sécurité accrue

Les détracteurs de la technologie NFC lui reprochent de ne pas suffisamment protéger les données des utilisateurs. Bien que les échanges d'informations ne puissent avoir lieu que lorsque les périphériques sont très proches, le piratage est potentiellement possible dans les métros bondés, en cas de vol du téléphone ou de la carte bancaire. Aussi, des mesures accrues de sécurité se mettent progressivement en place, parallèlement au développement des usages spécifiques.

Pour en savoir davantage sur le fonctionnement de la technologie NFC, cliquez .